fbpx

Toutes Les Inspirations Modestes De La Couture Printemps Été 2019

La semaine parisienne de la Couture s’est achevée le 24 janvier. Depuis, nous avons eu tout le temps de voir et revoir toutes les collections Printemps/Été 2019 et d’en extraire les meilleurs sources d’inspiration pour vos propres looks. Car oui, la Haute Couture sait se faire modeste !
Découvrons ensemble comment et pourquoi cet univers mode si magique et énigmatique regorge d’idées pour associer modestie, élégance et originalité !

Quel Rapport Entre Haute Couture Et Modestie ?

Avant de réellement plonger au coeur du sujet, clarifions ce qu’est vraiment la Haute Couture : 
non, une pièce de luxe légèrement plus classe que la moyenne n’est pas “Haute Couture”. Et non, toutes les collections de créateurs ne sont pas non plus “Haute Couture”.
La Haute Couture demeure sans doute l’un des termes les plus mal compris de la mode et de l’art. La Haute Couture est une forme d’expression artistique très particulière et codifiée, protégée par le droit Français. Actuellement, il n’y a que 15 Maisons de Couture officiellement labellisées auxquelles s’ajoutent une poignée seulement de créateurs invités à défiler à leurs cotés pendant la Fashion Week Couture. Un petit groupe de créateurs triés sur le volet et qui bénéficient d’une liberté créative inégalée. 

Bien que souvent ignorée car considérée (à tort) trop élitiste, la Haute Couture s’avère être une source d’inspiration inépuisable pour la femme modeste. A vrai dire, la Haute Couture est même modeste par essence!

Des Looks Intemporels

La mode est indéniablement créative mais la Haute Couture se place tout de même quelques niveaux au dessus du lot. 
La Haute Couture, ce n’est pas juste de la mode, c’est de l’art ! C’est un autre monde, une réalité parallèle où les vêtements n’affichent même plus leur prix. 
On estime souvent que la Haute Couture ne travaille que pour 200 clientes à travers le monde. C’est de là qu’elle tient sa liberté artistique, préservée des tendances, des attentes des consommateurs et des évolution du marché. 
Les clientes de la Haute Couture ne font pas parti du commun des mortels. Elles ne cherchent pas à avoir l’air “stylées” dans les rues et les cafés in de leurs quartiers. Ce qu’elles veulent, ce sont des oeuvres uniques, extraordinaires, monumentales. 
Les créateurs de Haute Couture sont libres de ne pas suivre l’idée que l’on se fait de la beauté à une époque donnée. La longueur idéale de la jupe ou la profondeur parfaite d’une décolleté sont toutes des notions subjectives. Elles changent avec le temps et n’ont pas d’impact direct sur la Haute Couture. 
C’est ainsi que la mode fonctionne : la Couture inspire le prêt-à-porter et non l’inverse.

Une Élégance Traditionnelle

La Couture est une forme d’expression très libre mais on attend tout de même des collections qu’elles représentent une certaine idée de l’élégance.
Le fait est que, dans la plupart des cultures, l’élégance est traditionnellement liée à la notion de modestie. Le reste est, au mieux considéré osé, au pire provocant.
Les créateurs de Haute Couture sculpturent leurs créations directement autour de la silhouette féminine sans s’appuyer directement sur les reliefs du corps. Les pièces Couture sont donc rarement moulantes, les créateurs préférant jouer sur la fluidité des matières, la rigidité et surtout les contrastes .

La quantité de tissu utilisé pour la Couture dépasse largement celle du prêt-à-porter. D’une certaine façon, on peut alors imaginer que plus la mode couvre, plus elle s’approche de la Couture ! Comme suggéré par le journaliste Loïc Prigent dans une interview à Vogue Paris, pour créer un look couture : «Vous chopez un rouleau de tissu, et vous vous enroulez dedans. Attention pas la moitié du rouleau, il faut se draper dans l’intégralité sinon ça ne fonctionne pas. Si ça époussette en même temps, si ça balaye tout, c’est que ça marche ! C’est Couture. ”



Cette Saison, On S’inspire De La Couture Pour Nos Looks Modestes

Stephane Rolland

La magie de la Couture s’appuie sur la complexité et l’abondance des détails. Le créateur est un artiste et chaque centimètre de peau peut être recouvert pour étendre la taille de sa toile. Il n’est pas nécessaire de dévoiler le corps. 

Stephane Rolland est incontestablement le créateur plus talentueux lorsqu’il s’agit de sublimer le cou et les poignets tout en les recouvrant. 
Dans sa dernière collection été 2019, nous avons pu voir un collier floral en or rose, sculptural et massif, couvrir entièrement le cou de l’actrice et mannequin chinoise Huang Chaoyan.
Les poignets de Nieves Alvarez, étaient eux élégamment dissimulés derrière des plumes pour un look à la fois chic et fun.
Ces accessoires parfois imposants et toujours audacieux sont parfaits pour rehausser un look monochrome.

Les femmes modestes qui souhaitent se couvrir les cheveux peuvent également s’inspirer du défilé Été 2019. Sur plusieurs de ses looks, Stephane Rolland propose des foulards de mousseline brodée noués dans les cheveux et flottant négligemment dans le dos.

Julien Fournié

crédit photo: Julien Fournié Haute Couture

Il y beaucoup à apprendre de la Haute Couture lorsqu’il s’agit de jouer avec des pièces déjà existantes pour apporter un coté créatif et modeste à une tenue initialement basique. 
C’est la démarche de Julien Fournié cette saison qui complète une robe simple et unie par une pièce de tissu détachée, drapée du cou jusqu’aux mollets en passant par les épaules.
En plaquant la pièce rajoutée sous la ceinture, Fournié donne l’impression que les deux tissus se mélangent et crée un superbe effet vintage monochrome.
La touche finale : Julien Fournié propose ici un look parfaitement modeste et va même jusqu’à dessiner un petit bonnet assorti pour couvrir les cheveux !

Katrine K

crédit photo: NowFashion

Pour l’été, Katrine K a dessiné une collection aux lignes nettes et épurées dans des couleurs pales et unies parfaitement adaptées au minimalisme qui accompagne souvent la modestie.
On retrouve chez elle les épaulettes surdimensionnées qu’on aimait voir il y a quelques temps déjà chez Jean Paul Gaultier. Parmi les pièces phares de la collection, le top à col haut, large et fluide, que nous avons repéré propose un design audacieux ! Contrairement à la majorité des créations de mode contemporaines, il ne s’appuie pas sur le décolleté et la poitrine pour créer du relief.
Les épaulettes et les silhouettes trapézoïdales ont un effet prouvé sur le perception qu’ont les hommes des femmes qui les portent. Elles paraissent plus imposantes, plus courageuses et plus puissantes. Avec cette collection, Katrine K s’inscrit, peut être de manière involontaire, entièrement dans une démarche de Power Dressing.

Alexandre Vauthier

crédit photo: Vogue

Comme d’habitude, Alexandre Vauthier impressionne par sa capacité à faire de l’originalité avec du basique.
Cette saison, sa collection prouve surtout qu’un look modeste peut aussi être fun !
Vous n’en pouvez plus de la longue jupe noire trop basique, terne, ennuyeuse ? Quelques paillettes suffisent pourtant à en faire une pièce élégante et originale. Mieux, on peut même la combiner avec une veste tout aussi brillante (attention, l’association fonctionne uniquement car la veste est portée sur une chemise simple à manches longues et avec un col haut).
C’est désormais prouvé : la modestie n’est plus synonyme de monotonie !

Valentino

crédit photo: Vogue

Cette saison, les créations Valentino sont un peu déroutantes pour une collection Couture. Il n’y a pas l’audace que l’on pouvait attendre de Pierpaolo Piccioli mais les looks n’en restent pas moins originaux.
Le podium s’est littéralement perdu dans la fluidité des tissus. Valentino a notamment repris l’ensemble pantalon large/pull/manteau long bien connu de toutes les femmes modestes, en y ajoutant toutefois une touche dynamique avec de la soie et des couleurs vives qui rehaussent clairement la tenue !

Auteur : Renaud Petit